Mes adresses, Mes conseils, News fondantes
Leave a comment

Le Vieux Bourg : le beurre de baratte breton d’exception

Il est fort peu probable que vous connaissiez le beurre breton « Le vieux bourg » car il est principalement distribué dans les Côtes d’Armor. Et pourtant, si au détour d’une promenade gourmande vous veniez à croiser son chemin, je ne saurai que trop vous recommander d’y goûter. Vous devriez succomber à son charme, moi, c’est mon coup de cœur de cette fin d’année.

Parce que dans les fromageries de la capitale, avouons-nous le, il n’y en a que pour le beurre Bordier. Certes (très) bon, mais maintenant omniprésent dans toutes les bonnes crèmeries et autres épiceries fines. Alors, pour l’originalité du sourcing, on repassera !

C’est pourquoi quand je suis passée devant la vitrine de Paroles de Fromagers (Paris 10), et que j’ai vu des petites mottes de beurre différentes, je suis entrée. Piquée de curiosité. Et grand bien m’en a pris. J’ai eu la chance de découvrir le beurre Le Vieux Bourg…

Depuis 1956, le beurre « Le Vieux Bourg » naît d’un double travail en baratte pour développer ses arômes et son onctuosité. La matière première est sélectionnée exclusivement chez des éleveurs bretons ayant des vaches en pâturages qui lui confèrent sa couleur naturellement jaune.

La fabrication : Après le premier barattage, le beurre de baratte est laissé au repos quelques jours. Il est ensuite émietté et retravaillé une seconde fois en baratte. Ce second travail en baratte, qui peut durer plusieurs heures, vient éclater les globules gras pour libérer plus d’arômes et en faire un beurre particulièrement savoureux et parfumé. Le beurre est ensuite moulé puis emballé à la main par l’équipe.

La dégustation : j’ai acheté deux beurres différents de la gamme Gourmet. Aucune publicité mensongère : le beurre est onctueux et vraiment facile à tartiner. Le premier est un beurre au café. Il est parfait pour tartiner son pain grillé le matin. L’association est absolument dingue. C’est un vrai régal, original, bien équilibré. Renseignements pris, il a été développé avec l’aide de Mathieu Kergorlay, chef étoilé de Lan Kerellec, ce qui ne m’étonne guère. Cette petite motte a tout d’une grande. Un beurre idéal pour le petit déjeuner ou pour une association avec du roquefort. A tester absolument. J’ai également craqué pour le beurre aux cèpes. Un régal sur une tartine pour l’apéro, mais j’ai également adoré le travailler avec une purée de pommes de terre maison.

L’objectif de la maison Le Vieux Bourg est de continuer à faire de la qualité, ce qui ne rimera pas avec quantité. Sa notoriété est croissante et il séduit tous les grands chefs restaurateurs qu’il croise sur sa route. Un succès bien mérité pour un produit de grande qualité. Le développement est donc progressif et ce produit d’exception n’a pas vocation à envahir le marché. Il existe aussi un véritable ancrage territorial et un attachement à la Bretagne. Bref. Que des choses que j’aime !

Il ne vous reste plus qu’à le goûter ! Je serai ravie de savoir ce que vous en avez pensé ! Envie d’en savoir plus sur le beurre ? Re-découvrez mon article « On va casser la baratte » disponible ici !

Pour trouver le beurre Vieux bourg & ses différents points de vente – rendez-vous sur la page Facebook  ou sur le site web. 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *